Bien choisir un émondeur : 5 critères à suivre absolument

Choisir un émondeur est beaucoup plus difficile qu’on le croit. Ces dernières années, les services d’entretien d’arbres ont fortement augmenté, surtout dans les milieux urbains. Pour les personnes qui n’ont aucune connaissance en la matière, il peut être compliqué de trouver le bon prestataire en matière d’émondage d’arbre.

Pour y arriver, il y a quelques critères à suivre pour ne pas s’y tromper. Alors, comment ça marche ? Nous vous invitons à le découvrir dans cet article.

La localisation de l’émondeur

La situation géographique de votre propriété par rapport au service d’émondage est l’un des premiers critères à prendre en compte pour choisir son émondeur à Granby. En effet, tous les prestataires de ce genre ne sont pas concentrés dans la même région.

Si vous faites appel à une entreprise située à plusieurs kilomètres de votre position, en plus de la main-d’œuvre, vous devez vous préparer à payer des frais supplémentaires à cause de la distance. Pour éviter d’alourdir votre facture, il est préférable de rechercher une solution proche de chez vous.

La formation de l’émondeur

Pour un bon déroulement des travaux, il faut toujours se tourner vers un émondeur formé et diplômé. En effet, certaines personnes prennent le statut d’émondeur sans toutefois en avoir les compétences. Idéalement, vous devez demander à votre prestataire un diplôme d’études professionnelles avant de lui confier vos arbres à émonder. Assurez-vous qu’il est qualifié et qu’il jouit d’une bonne formation.

Les assurances de travail de l’émondeur

Un émondeur avec des certifications devrait également être assuré dans l’exercice de son métier. L’assurance vous protège également et vous permet de demander des réparations en cas de dommages au cours des travaux chez vous.

L’équipement de l’émondeur

L’émondage d’un arbre a différents objectifs. Dans certains cas, il est effectué pour favoriser la croissance de l’arbre en supprimant les infections qui peuvent parcourir certaines de ses branches et contaminer le reste de l’arbre.

L’émondage permet également de donner une meilleure esthétique à l’arbre, notamment en le débarrassant de ses branches mortes. Contrairement à ce que l’on pourrait donc penser, il faut être méticuleux et précis pour faire de l’émondage. C’est la raison pour laquelle il faut toujours se rassurer que son émondeur soit bien équipé pour la tâche.

Les références de l’entreprise d’émondage

Dans la majorité des cas, le meilleur moyen pour choisir un bon prestataire est de demander conseil auprès de ses amis, ses proches ou ses voisins. Si l’une de ces personnes a déjà eu à contacter un émondeur de qualité, il ne pourra que vous le recommander. De cette manière, la marge d’erreur dans votre choix est beaucoup plus réduite.

Il faut toutefois reconnaitre que l’intervention d’un émondeur sur une propriété n’est pas ce qu’il y a de plus courant. Les chances que vos fréquentations en connaissent un excellent sont donc assez faibles. Toutefois, il y a toujours internet, et c’est un outil qui peut beaucoup vous servir dans votre recherche de la meilleure adresse.

Faites bien vos recherches et prenez en compte les critères présentés dans cet article.


Quel type de pompe choisir pour un puits profond ?

Il existe de nombreux types différents de pompes à eau. Il peut être difficile de choisir entre les pompes submersibles et les pompes au-dessus de l’eau. L’essentiel est de savoir s’ils sont adaptés à vos besoins. Il y a donc de nombreux facteurs à prendre en compte avant d’effectuer un achat. Alors comment choisir la bonne pompe à eau pour les puits profonds ?

Qu’est-ce qu’une pompe de puits ?

Une pompe de puits est un type de pompe immergée, adaptée au pompage de l’eau à une certaine profondeur, comme un puits de jardin ou un puits profond. Ce type de pompe est utilisé pour pomper l’eau des puits jusqu’à une profondeur de 20 mètres. Si le puits est plus profond que cela, une pompe de forage est un meilleur choix.

Les pompes de puits sont souvent caractérisées par leur forme allongée en forme de tuyau. Une telle conception est principalement destinée à permettre l’utilisation de la pompe dans des cavités étroites sans colmatage.

Les pompes de puits telles que la pompe de surface auto amorçante sont utilisées pour pomper les meilleures sources d’eau pour l’arrosage et l’irrigation. Il est imperméable et doté d’un revêtement d’oxyde de fer qui le protège de l’oxydation. Ils sont reliés au système par un tuyau et une turbine motorisée et pompent l’eau du puits vers une citerne ou un robinet.

Pourquoi acheter une pompe de puits ?

Les pompes de puits sont utilisées pour mieux utiliser l’eau des puits et pour compléter l’approvisionnement en eau afin de faire des économies. Les pompes de puits peuvent pomper l’eau d’un puits et l’acheminer vers des installations domestiques. Outre l’alimentation en eau de la maison, ils peuvent également être utilisés pour alimenter en eau les jardins, les serres et autres espaces verts.

Les pompes de puits peuvent également être utilisées pour stocker de l’eau en prévision des périodes sèches ou des étés chauds. Pour ce faire, le système de pompe doit être relié à une citerne ou à un réservoir où l’eau est stockée pour une utilisation ultérieure.

Quel type de pompe choisir pour un puits profond ?

Pompes immergées ou pompes de surface

Il existe deux catégories de pompes à eau : la pompe immergée et la pompe de surface. Pour choisir une pompe à eau, vous devez décider de l’entrée. S’agit-il d’un puits, d’un réservoir, d’un forage ou d’une fosse ? Pour les puits de moins de 8 m, il faut choisir une pompe de surface ; pour les puits de plus de 8 m, il faut utiliser une pompe submersible. Celle-ci est mise directement dans le liquide, d’où son nom. Il est également important de savoir quel type de liquide vous pompez : eau claire, sale ou souillée ?

Pompe immergée

Il existe plusieurs types de pompes immergées. Pour les puits suffisamment grands, une pompe avec un flotteur peut être installée pour protéger votre équipement contre les pénuries d’eau. Pour les puits étroits, une pompe de 4 pouces est nécessaire. Celle-ci peut alimenter la maison en eau ou être utilisée pour l’arrosage et l’irrigation.

Il existe également des pompes élévatrices, qui sont généralement utilisées pour l’assainissement et la vidange. Par exemple, une pompe de cave est utilisée en cas d’inondation. Si elle sert à la vidange d’une fosse septique, mais pas à celle d’un puisard, il s’agit d’une pompe d’épuration, voire d’une pompe à eaux usées.

Pompe de surface

Ce type de pompe à eau est posé en surface. Cet équipement pompe l’eau des puits, des réservoirs et peut être utilisé jusqu’à 8 m de profondeur. Le tuyau d’aspiration est immergé dans l’eau et relié à la pompe. Cette pompe peut alimenter en eau à la fois la maison et le système d’approvisionnement en eau. Il existe différents types de pompes de surface, notamment les pompes auto-amorçantes, monocellulaires, multicellulaires et centrifuges.

Tout d’abord, vous devez décider si vous avez besoin d’une pompe de surface ou d’une pompe immergée. Ceci est basé sur votre puissance d’aspiration. Si vous avez un puits profond, comme un forage ou un puits de plus de 8 m, vous devrez installer une pompe immergée.


Comment bien entretenir votre bassin de jardin ?

Un bassin de jardin requiert des entretiens qui doivent être effectués régulièrement. Ce sont des opérations qui peuvent être faites par les propriétaires eux-mêmes, elles ne nécessitent pas forcément des mains expertes. Entretenir son bassin de jardin garantit sa longévité et sa propriété, mais cela permet également d’assurer l’équilibre de la faune et flore qui vivent dedans.

Pourquoi et comment entretenir son bassin de jardin ?

L’entretien de son bassin de jardin est un rituel à faire plusieurs fois par an. Il s’agit de manœuvres qui permettront de :

  • Conserver une eau propre et claire
  • Avoir de belles plantes continuellement
  • Prendre soin des poissons

Les interventions sont simples. Toutefois, pour qu’un bassin de jardin garde son aspect originel, en assurant la survie de la population florale et animale qui y vit, il faut équiper le bassin d’une pompe et d’un système de jet d’eau. Il est aussi nécessaire de disposer le bassin d’un filtre qui doit correspondre à la superficie du bassin. Avec ces dispositifs, l’eau restera toujours oxygénée. Afin d’assurer la salubrité de l’eau du bassin, il faut effectuer des contrôles réguliers de :

  • pH de l’eau qui doit être maintenu idéalement entre 5 et 8. Un pH trop acide se traduit par l’excès de matières organiques résultant d’une surpopulation des poissons ou de l’encrassement du filtre. Un pH basique engendre une oxygénation insuffisante de l’eau.
  • La dureté de l’eau qui s’exprime en TH ou titre hydrotimétrique. Pour que les plantes et les poissons vivent sereinement dans l’eau du bassin, le TH doit être compris entre 10 et 15.
  • La teneur en oxygène. Les poissons ont besoin d’être suffisamment oxygénés pour survivre.

Les entretiens à faire pour chaque saison

Pour garder une hygiène optimale dans votre bassin de jardin, il est important de procéder à des entretiens plusieurs fois par an. Ces entretiens doivent être spécifiques à chaque saison.

L’entretien du printemps

En début de printemps, il faut :

  • Retirer les feuilles mortes qui sont tombées pendant l’hiver à l’aide d’une épuisette
  • Aspirer les vases accumulés au fond du bassin. Cependant, il faut veiller à n’enlever que les 2/3 au risque de perdre toutes les bactéries qui sont nécessaires à l’équilibre de la faune et de la flore
  • Enlever les algues et les lentilles d’eau
  • Vérifier la santé de tous les poissons. C’est au début du printemps que les poissons sortent de leur hibernation, il est donc essentiel de surveiller le pH de l’eau. Il faut également contrôler l’oxygénation de l’eau et sa teneur en nitrite
  • Vérifier tous les jours la température de l’eau quand elle atteint les 10°C. Une fois cette température atteinte, il faut aussi remettre en marche la pompe et le filtre
  • Tailler les plantes et installer de nouvelles plantes si c’est nécessaire
  • Vérifier le niveau d’eau. Verser à nouveau de l’eau pour avoir la quantité optimale

L’entretien de l’été

C’est pendant l’été que les poissons sont plus vifs. Avant la grande chaleur de l’été, au tout début de la saison, il est conseillé de :

  • Vérifier le niveau d’eau puisque la chaleur est beaucoup plus intense et l’eau est susceptible de s’évaporer
  • Y ajouter progressivement de l’eau de pluie, par petite quantité, pour ne pas corrompre l’équilibre de la faune et de la flore
  • Tailler les plantes qui prolifèrent trop et supprimer régulièrement les algues, dont la multiplication serait favorisée par la chaleur. Ces opérations doivent être répétées plusieurs fois pendant tout l’été
  • Nourrir les poissons sans dépasser la quantité optimale
  • Vérifier le filtre du bassin. Contrôler également la lampe UV si le bassin en est équipé
  • Régler le niveau d’oxygène si la chaleur devient trop intense

L’entretien de l’automne

En automne, le bassin requiert plus d’entretiens afin de le préparer au grand froid et de maintenir un certain équilibre jusqu’au prochain printemps. Il est alors recommandé de :

  • Mettre un filet au-dessus du bassin afin de recueillir les feuilles mortes, en abondance pendant cette saison
  • Purger la filtration pour prévenir du gel
  • Stopper le système de filtration lorsque la température de l’eau descend jusqu’à 10°C
  • Déplacer les plantes fragiles qui ne supportent pas le froid
  • Nourrir un peu plus les poissons afin qu’ils aient les réserves nécessaires pour faire face à l’hiver. Le nourrissage doit s’arrêter quand l’eau atteint les 9°C
  • Renouveler une petite quantité de l’eau du bassin, à raison de 10% de sa totalité
  • Pour un bassin dont le niveau d’eau est inférieur à 1 mètre, il est conseillé d’enlever la pompe et de la mettre à l’abri du gel, dans le garage

L’entretien de l’hiver

L’hiver est la saison pendant laquelle les poissons hibernent. Au début et tout au long de la saison froide, il est nécessaire de :

  • Arrêter tous les systèmes de pompage, de filtrage, ainsi que le jet d’eau et la fontaine
  • Arrêter progressivement le nourrissage des poissons
  • Poser à la surface de l’eau une cloche anti-gel, un dispositif permettant de préserver les poissons tout en assurant l’oxygénation de l’eau

4 façons de bien aménager votre extérieur de maison

Vous voulez rendre votre maison plus belle ? Vous souhaitez aménager une terrasse dans votre jardin ou encore vous voulez mettre à jour l’allée ? Ce sont de belles initiatives ! Sachez que les initiatives d’aménagement extérieur doivent être prises pour durer. Pour cela, vous devez prendre des décisions judicieuses. Voici 4 bonnes idées pour bien aménager l’extérieur de votre maison.

Allée en pavés pour une entrée extérieure élégante

L’allée est choisie en fonction de l’esprit de la maison. L’allée pavée devant une maison rénovée menant vers l’entrée principale lui redonne une certaine allure. Pour éviter de salir vos chaussures par exemple, optez pour ce genre de marches d’exterieur. L’allée en pavés est d’un style impressionnant et saura captiver des visiteurs.

Il faut cependant faire attention aux matériaux choisis. Ils doivent allier à la fois praticité et solidité. Ne pas négliger la fréquence d’utilisation de ce chemin.

Une passerelle d’aspect moderne qui encourage

Aux grandes entrées extérieures, il est préférable de prévoir un ameublement de qualité et surtout vivant. Ce ne sera pas un espace pour s’installer, mais c’est une façon d’accueillir les invités en leur disant dès l’entrée qu’ici il fait bon vivre. Un ou deux fauteuils décoratifs, une petite table et un pot design suffiront pour agrémenter le pourtour de la maison.

Terrasse faite sur mesure

L’aménagement d’une terrasse est un projet important qui donnera à votre jardin une allure. Par conséquent, avant de jouer au décorateur, vous devez définir vos besoins et vos envies. Il faut penser à entourer l’espace de détente d’une végétation luxuriante et lui donner une touche de fraîcheur.

Une surface considérable permettra d’augmenter l’espace dédié aux différents aménagements, tels qu’une salle à manger ou une zone pour barbecue.

Jardin et potager

Semer la pelouse, planter des arbres et cueillir des fleurs sont autant de choses que vous pourrez adopter pour votre extérieur de maison. Il s’agit en effet de la partie la plus amusante du jardin. Pensez à donner vie à cet espace qui n’attend qu’à être utilisé. C’est cependant une tâche qui demande du temps et des ressources.

Pour changer un peu de concept, faites de votre espace extérieur un lieu rentable pour vous et vos proches. Plantez des légumes ou des plantes fruitières, donnez plus de vie à votre extérieur. Un potager serait donc excellent.

La réalisation des travaux extérieurs, comme la construction d’une terrasse ou d’une piscine est un prolongement de la maison elle-même. Vous devriez de ce fait vous y sentir à l’aise.


Quel fruit cultiver au jardin ?

Cultiver des arbres fruitiers n’est pas du tout fastidieux. En bac, sac ou en pot, il est tout à fait possible de cultiver un petit fruitier en ville, sur balcon, un rebord de fenêtre ou au jardin. Il suffit de bien entretenir vos plants pour, à la fin, récolter des fruits naturels, qui ont muri. Pommier, myrtillier, citronnier, amandier, mirabellier, il existe de nombreuses variétés de fruits pour créer un verger aux mini-arbres fruitiers.

Le myrtillier

C’est un beau fruitier à cultiver au jardin. Dès la 2e année de plantation, vous pouvez déjà récolter des fruits si vous lui apportez tous les soins nécessaires. Il résiste à des froids importants (jusqu’à – 5 °C). Il produit deux à quatre kilos de fruits par plant. La floraison s’étale sur plusieurs semaines, de même que la récolte des fruits. Les fruits sont regroupés par paquet de 5 à 10 baies. La belle coloration bleue intervient 3 à 7 jours avant la maturité complète. Veillez à poser un filet pour protéger le myrtillier des oiseaux qui raffolent de ce fruit.

Le mirabellier

Le mirabellier se plante en automne ou au printemps de mars à juin. Il est recommandé de privilégier un endroit ensoleillé et abrité du vent. Cependant, le mirabellier ne supporte pas les grosses chaleurs. Le mirabellier est auto fertile. Vous n’aurez donc pas besoin d’associer un plant femelle et un plant mâle. Le mirabellier est très sensible aux blessures et aux maladies.

La taille de formation se réalise dès la première année en hiver (hors période de gel). Après chaque taille, appliquez du mastic de cicatrisation du type goudron de Norvège afin de le protéger des maladies. La mirabelle se récolte entre fin juin et mi-septembre. Après, supprimez les bois morts ainsi que les derniers fruits qui risquent de pourrir et entrainer des maladies.

Le citron caviar (Citrus australasica)

Le citron caviar est un agrume peu courant dans nos contrées, mais néanmoins très surprenant. Comme son nom l’indique, sa chair contient de nombreuses petites billes ressemblant au caviar. La chair du citron caviar est formée de petites billes translucides. Pour profiter de beaux fruits, assurez-vous qu’elle dispose de suffisamment de lumière en hiver.

Le citron caviar ne supporte pas les excès d’arrosage. Arrosez-le donc régulièrement, mais de manière limitée. Pendant la phase de croissance, ajoutez de l’engrais spécial pour agrumes pour avoir de beaux fruits et des récoltes abondantes.


Quels sont les atouts des tables d’extérieur en céramique ?

La table en céramique est un meuble très apprécié, spécialement parce qu’elle apporte une touche remarquable à la décoration. En fait, elle est presque partout de nos jours, que ce soit à la cuisine, au salon et particulièrement à l’extérieur. Découvrez dans cet article les avantages que vous avez à opter pour les tables d’extérieur en céramique.

La table en céramique est très résistante

La table extérieur en céramique présente une résistance unique due à sa cuisson à haute température constamment supérieure à 850 °C et au compactage des poudres minérales. C’est pour cette raison que celui-ci est un matériau de choix dans la cuisine. La céramique est principalement utilisée pour les plans de travail. Elle possède des propriétés recherchées dans le monde du meuble : résistance à la chaleur, résistance aux chocs, résistance aux rayures.

L’achat d’une table extérieur en céramique permet d’y placer des aliments ou des petits plats chauds sans dénaturer votre mobilier. De plus, vous n’aurez vraiment pas besoin d’utiliser un trépied. Attention toutefois aux couteaux en céramique et aux éponges métalliques qui peuvent rayer la surface. Dans ce contexte, il est recommandé de nettoyer avec un chiffon doux.

La table en céramique est hygiénique

En raison de ses atouts hygiéniques, la céramique est très appréciée dans la création des plans de travail de la cuisine, mais également des tables d’extérieur pour le jardin. À noter qu’il s’agit d’un matériau neutre et amorphe qui respecte la réglementation environnementale. Le revêtement est insipide et inodore. Ainsi, vous êtes libre de mettre la nourriture directement sur la table. Les gourmets apprécieront sûrement le confort qu’offre cette table.

Une table résistante aux UV

Les tables sont généralement soumises à diverses attaques extérieures susceptibles de compromettre leur beauté. Par conséquent, la lumière ultraviolette est l’un des facteurs les plus courants. En effet, les rayons du soleil peuvent changer la couleur des meubles au fil des années. Les tables d’extérieur en céramique sont connues pour leur forte résistance aux rayons UV. Votre table est alors moins susceptible d’être dérangée ou embuée.

L’entretien est facilité

Comme mentionné précédemment, la céramique est très durable, mais aussi très facile à utiliser et à entretenir. Vous n’avez pas à avoir peur de détériorer votre belle table lors des dîners. Aussi, vous n’avez pas à avoir peur de la salir. En réalité, il y a chaque jour de nombreuses attaques sur la table d’extérieur, telles que les tâches, les boissons renversées, etc.

Sachez que la table en céramique vous rendra heureux, car elle n’est pas poreuse, donc les taches ne s’infiltreront pas. Grâce à son matériau très hygiénique, vous avez juste à lui donner de simple coup d’éponge humide avec d’une petite quantité de lessive liquide. Vos convives pourront utiliser la table en toute liberté sans se soucier de laisser des taches ou de l’endommager.

Large choix de coloris et de design

Pour le dessus de votre table d’extérieur en céramique, vous avez le choix parmi une variété de couleurs. En effet, vous pouvez utiliser la céramique pour imiter le marbre, la pierre naturelle, le bois ou même le béton. Vous avez la possibilité d’associer un plateau avec un cadre et des pieds en teck, en aluminium ou en acier inoxydable, peints ou non. Il faut juste noter que les possibilités sont nombreuses. Votre table s’intégrera parfaitement à l’ensemble des éléments d’extérieur tel que la terrasse.

Une table extérieure en céramique s’adapte à tous les styles

La table extérieur en céramique existe en une large palette de couleurs. Cela vous permet de personnaliser votre jardin. Si vous cherchez à l’harmoniser convenablement à votre extérieur, optez pour une table en céramique sur mesure. Si votre déco est plutôt moderne, privilégier des pieds en métal. Si vous optez pour un look scandinave, demandez des pieds en bois, combiné avec un plateau blanc.


Faire germer le noyau d’un avocat provenant d’un avocatier Haas

L’avocatier Haas est la variété d’avocatier la plus connue en Europe. Les principaux avocats importés et consommés en France sont de cette variété car sa chair n’est pas fibreuse et le noyau reste de taille raisonnable. Une fois le fruit consommé, on peut se demander quoi faire de ce beau noyau d’avocat. Sachez qu’il est très facile à faire germer et vous pourrez faire pousser un petit avocatier dans votre salon en quelques mois. Plusieurs manières peuvent être utilisées pour faire germer le noyaux de votre avocat. Dans cet article nous parlerons des trois manières les plus courantes. Continuez la lecture