Quels sont les avantages d’un mur 3D ?

Un mur 3D est un dispositif de revêtement utilisé dans la décoration d’intérieur. C’est une technique basée sur l’impression 3D. Pour cela, la paroi du mur doit être fine, au risque d’une impossibilité d’impression. Ce panneau mural 3D aussi prisé par les décorateurs et les amateurs du beau présente de nombreux avantages. Nous vous invitons à en savoir davantage dans cet article. Continuez la lecture


Où acheter un bonsai pour qu’il ne meurt pas ?

Année après année, les bonsais sont toujours aussi présents dans les rayons des jardineries ou dans les supermarchés (notamment au même de la fête du nouvel an chinois). Malheureusement, la triste vérité est que la plupart de ces petits arbres en pot termineront leur vie, complètement secs, au fond d’une poubelle. Donc, faut-il continuer à acheter ce type de bonsais vendus comme des végétaux jetables ? Ou bien celui qui a vraiment envie de se lancer dans cet art japonais doit se tourner vers d’autres types de commerçants ? Continuez la lecture


Aménagement du jardin : quatre astuces pour bien le réaliser !

Espace convivial par excellence, le jardin est un lieu de plaisir où l’on aime passer du bon temps en famille ou entre amis. Ainsi, à l’instar des pièces intérieures de votre maison, son aménagement ne doit en aucun cas être négligé. Pour réussir à créer un véritable havre de paix, plusieurs astuces peuvent être mises en œuvre. Découvrez dans cet article les astuces pour réussir l’aménagement de votre jardin tel un professionnel. Continuez la lecture


Combien coûte la réalisation d’un jardin ?

Le jardin est un espace très important dans une maison, il est donc primordial de trouver les meilleurs éléments à y insérer. Cependant, l’un des aspects à ne pas négliger dans un tel processus est celui du prix. Ce n’est plus un secret qu’il y a certaines manœuvres à réaliser pour obtenir un jardin digne de ce nom. Or, chacun de ces travaux a un coût. C’est dans ce cas que réaliser un devis complet au préalable vous permettra de définir le coût global du jardin et de prendre vos dispositions. Ici, nous vous aidons à avoir une idée des prévisions à faire. Découvrez dans cet article, ce qu’il vous faut investir pour avoir un bon jardin chez vous. Continuez la lecture


Pourquoi offrir des roses éternelles comme cadeau à un être cher ?

Trouver le cadeau idéal pour manifester son affection et son attachement à l’endroit d’un être cher n’est pas toujours une chose aisée. Même si cela semble démodé, offrir des roses, plus précisément des roses éternelles, à votre femme, votre petite amie, votre amie ou votre mère est le meilleur choix que vous puissiez faire en matière de cadeau. Découvrez dans cet article l’intérêt des roses éternelles en tant que cadeau.

Qu’est-ce qu’une rose éternelle ?

Contrairement aux idées reçues, la rose éternelle n’est pas une rose artificielle, mais une rose naturelle ayant subi une modification appelée lyophilisation. Cette modification est opérée sur la rose quand cette dernière est au point culminant de sa beauté.

Ainsi modifiée, elle est débarrassée de tout élément pouvant porter atteinte à sa magnificence et sa durée de vie. Elle conserve sa beauté et sa durée de vie est allongée de plusieurs années. Il existe des roses éternelles de plusieurs couleurs ; vous pouvez en trouver sous cloche lumineuse ou non et sur tige. Le site https://www.autourdelle.fr en propose de merveilleuses.

Quels sont les avantages des roses éternelles ?

Les roses éternelles sont d’une grande beauté tout comme les roses ordinaires, et même plus, compte tenu du soin particulier qui leur est apporté. Leur coût est très abordable. Les roses éternelles trouvent facilement leur place dans la décoration et s’harmonisent parfaitement avec la décoration intérieure.

Le choix de la couleur des roses y est pour quelque chose, tenez-en compte lors de l’achat. En raison de sa longévité, une rose éternelle vous épargnera les allées et venues chez le fleuriste et vous fera faire des économies.

Les roses éternelles sont faciles à entretenir. Même si vous n’avez pas de talents ou de connaissances approfondies en matière de jardinage, vous n’aurez aucun mal à vous en occuper. Ne les mettez pas dans un endroit humide et ne les arrosez pas. Dépoussiérez-les de temps en temps et pulvérisez-les de produits de brillance pour les plantes.

Pourquoi opter pour les roses éternelles ?

Offrir une rose éternelle, c’est faire preuve de romantisme. Offrir une rose, c’est exprimer son amour et sa gratitude à l’endroit de la personne qui la reçoit. Les roses éternelles envoient comme message : « Je t’aime, je tiens à toi et, comme ces roses éternelles, mes sentiments à ton égard ne se faneront pas. Je m’engage à faire en sorte que notre relation dure éternellement. »


Comment préparer un bon compost pour le potager

Comment faire du compost et comment bien l’utiliser au potager ?

Le compost peut s’utiliser à différents stades de maturation. Vous pouvez utiliser à J+2 mois en tant que paillage mais aussi en tant qu’amendement, voire en engrais organique qui va directement nourrir vos plantes et améliorer votre sol.

Le compost va, en plus de cela, jouer beaucoup d’autres rôles bénéfiques pour votre jardin et surtout pour votre sol. Il va améliorer la rétention en eau de votre sol puisqu’il va être mieux structuré. Il va avoir une meilleure texture et ainsi l’eau va moins s’écouler, va moins s’évaporer. Il va mieux pénétrer dans votre sol.

Le compost donnera une couleur plus noirâtre à votre sol et ainsi, il va permettre de mieux capter la chaleur, le rayonnement solaire. Il va permettre d’améliorer vraiment la structure de votre sol.

Si vous avez un sol très argileux, le compost va permettre d’alléger ce sol, mais si vous avez un compost très sableux, au contraire, le compost va alourdir ce sol pour, finalement, y ajouter une bonne couche d’humus. Celle-là sera la couche la plus fertile, la plus bénéfique à vos légumes.

Le compost permettra une meilleure pénétration de l’air dans votre sol puisqu’il sera mieux structuré et de ce fait, mieux aéré. Et pour avoir de la vie, il faut de l’air et il faut de l’eau en bonne quantité. Et ça, c’est grâce à une bonne structure et une bonne texture de sol car c’est grâce au compost, notamment, que vous arriverez à avoir la meilleure structure de sol possible.

Comment faire le meilleur compost possible pour votre potager ?

Rassemblons plusieurs déchets : de la tonte de pelouse, tout ce qui tombe des arbres, des brindilles etc…

Vous avez des déchets de cuisine, des peaux de banane, du marc de café.

Vous pouvez avoir aussi tout ce qui est carton, déchets de toilette, les sopalins.

Tout ça, ce sont des matières organiques que vous allez pouvoir amener à votre compost.

Mais comment générer le meilleur équilibre possible ?

La réponse est assez simple : il vous faut un rapport entre les matières humides et les matières sèches pour réduire de 30. C’est ce qu’on appelle le rapport carbone azote.

Chaque matière a un rapport carbone azote définit :

  • Les déchets de cuisine vont avoir un rapport carbone azote de 10 très faible puisque ce sont des déchets très humides.
  • La tonte de pelouse, aussi, surtout très fraîche, va avoir aussi un rapport carbone azote très faible environ autour de 10.
  • Si vous prenez des déchets très secs, des feuilles par exemple, vous allez très vite monter et vous allez avoir un rapport carbone azote très élevé aux alentours de 70, voire 100 ou 150 si vous passez sur des écorces d’arbres, sur de la sciure de bois.

Donc, une dose de matière organique très humide, rapport de 10, une dose de tonte de pelouse qui elle aussi a un rapport de 10 et une dose de matière très carbonée très sèche qui, elle, a un rapport de 70, si on additionne tout ça. 70, +10, +10 = 90 divisé par trois doses, on aura rapport de 30.

Si on mélange tout ça, on aura un bon tas qui va bien se décomposer et qui va fournir un bon compost.

Si on va dans un déséquilibre, on va apporter trop de matière sèche. Ce n’est pas très grave, ça va simplement mettre plus de temps à se décomposer.

En revanche, attention, si on ne met que des matières humides, on va putrifier le tas.

Il y aura le phénomène d’anaérobie, un manque d’oxygène. On aura tout sauf un compost, ce sera tout simplement de la pouriture, avec de la mauvaise odeur et qui n’apportera rien de bon à votre jardin.

La règle qu’on va appliquer dans un tas de compost sera d’apporter deux portions de matière humide pour une portion de matière sèche. Ce compost va enrichir le sol. Il lui donnera une couleur noire et cela permettra de retenir la chaleur ainsi que d’augmenter la structure globale.

En mettant ces apports, tout ça va se mélanger et fabriquer ce qu’on appelle le complexe argilo unique.

Le sol va s’améliorer et devenir plus propice au potager.

Ce compost est très vite assimilable par les légumes, et cela améliorera la texture et la structure du sol.

Donc, pour faire votre compost, la règle d’or à respecter est l’équilibre humide sec azote, carbone. Idéalement aux alentours de 30.

Quelles méthodes pour composter ?

Avant de composter et recycler vos déchets, voyons déjà les méthodes pour composter. Il y a quatre méthodes courantes :

  • Le tas : pour les jardins et déchets en grandes quantités
  • Le bac à compost : pour un jardin moyen et quantité moyen de déchets
  • Le fût ou encore compostière : petits jardins
  • La vermicaisse : ou bac à vers : sans jardin

Pour choisir laquelle de ces méthodes appliquer, il vous faut tout d’abord tenir compte de la superficie de votre jardin ainsi que la quantité de déchets. C’est à ce moment que vous allez faire votre choix de matériel le plus adéquat qui va assurer la bonne aération, le mélange des déchets ainsi que le drainage de l’eau.

Pour les bacs à compost par exemple, on peut en trouver sur le site de foudebassin. Il faut bien veiller à ce que le fond du bac soit en contact avec le sol car le sol sera la source de micro-organisme nécessaires au compost.

Il faut aussi bien vérifier l’aération ainsi que l’humidité du compost pour que ce dernier ait suffisamment d’oxygène nécessaire à la prolifération des bactéries.

N’hésitez pas à sortir et faire étaler une partie du compost durant quelques heures si le taux d’humidité remarqué est important, afin de bien aérer ; puis remettre le tout dans le bac à compost.

Votre compost sera prêt entre 3 à 6 mois du printemps à l’été, tandis qu’entre l’automne et l’hiver, ç prendra de 6 à 9 mois. C’est aussi ici qu’on accorde davantage le mérite aux composteurs, car certains d’entre eux permettent que le compost soit prêt au bout seulement 4 à 6 semaines.

Pour vous résumer les règles par rapport au compost,

  • Diversifiez un maximum vos apports,
  • Toujours pensez à apporter des matières sèches en complément de vos matières humides, toujours un rapport de deux matières.
  • Privilégiez les matières sèches.

Si vous voulez faire du paillage qui dure, évitez de pailler un sol qui va être trop pauvre, qui n’aura aucune faculté à intégrer votre paillage et à s’améliorer.

Pensez plutôt à vraiment nourrir votre sol et à bien la structurer avec du compost bien décomposé, avec du fumier, par exemple, et ensuite, petit à petit, apportez lui des matières de moins en moins décomposées. Faites du compost de surface.

Privilégiez les composteurs qui aideront votre compost à maturer plus rapidement mais n’oubliez pas de vérifier l’humidité et son aération pour que votre effort ne soit pas vain.


Hydroponie ph qui monte : que dois-je faire

Dans le domaine de la culture hydroponique, le ph est un élément déterminant. Celui-ci est considéré comme le fondement du processus de culture des plantes. Ainsi, dans le cadre du contrôle de son niveau, beaucoup sont confrontés à un niveau de ph trop élevé. Ils se demandent alors quel comportement adopter face à une telle situation. Si vous êtes également dans le cas, laissez-nous vous éclairer un peu plus sur le sujet.

Que représente le ph ?

De manière générale, le ph est une donnée qui se rapporte au niveau d’alcalinité ou d’acidité d’une chose. En hydroponie, il est lié à la concentration d’ions hydrogène se trouvant dans la solution nutritive utilisée pour les plantes. Il peut également être lié à celle se trouvant dans le substrat utilisé pour la culture.

Le ph est une donnée se mesurant sur une échelle de 1 à 14. Une solution est dite équilibrée en ph, lorsqu’elle atteint le niveau neutre c’est-à-dire le niveau 7. Un niveau inférieur à celui-là renvoie à une substance acide. Inversement, si ce niveau est supérieur vous avez affaire à une solution alcaline.

Ici, l’échelle de mesure suit une déclinaison logarithmique d’ordre 10. Cela voudrait dire qu’une solution dotée d’un niveau de ph 4 est 10 fois plus acide qu’une solution dont le niveau est de 5.

Source: www.culture-hydroponique.xyz

Comment procéder si le ph de votre solution nutritive augmente ?

Lorsque le ph de votre solution nutritive augmente au-delà de la norme, la première chose à faire est un ajustement. Cependant, avant de vous lancer dans une telle entreprise, vous devez comprendre le processus d’évolution d’une solution nutritive. Pour commencer, sachez qu’une solution nutritive est essentiellement composée d’EC et de ph.

Ces deux composants sont intimement liés. En effet, une augmentation d’EC entraine une diminution de ph. Contrairement, une baisse d’EC entraine une augmentation de ph. Ainsi, un niveau de ph en pleine augmentation est la résultante d’un taux d’EC bas.

Par conséquent, l’ajustement consistera à ramener ce taux à un niveau plus élevé afin de rétablir l’équilibre. Pour cela, nous vous conseillons d’ajouter un peu d’engrais à votre réservoir. Vous devez faire cela, jusqu’à ce que l’EC atteigne le niveau souhaité.

Comment procéder si le ph de votre substrat augmente ?

Dans le cas de figure où le ph de votre substrat augmente, la démarche à adopter reste encore l’ajustement. À ce niveau, un dilemme apparait. Pour plusieurs cultivateurs, l’ajustement devrait se faire au niveau de l’eau. Dans cette optique, ceux-ci proposent des programmes consistant à retirer tous les minéraux contenus dans l’eau.

Cependant, cette manière de procéder est erronée et risque d’endommager vos plantes à la longue. Ainsi, pour réguler le niveau de ph de votre substrat, nous vous conseillons d’utiliser des solutions à forte densité d’acidité. Vous pouvez opter pour le jus de citron ou le vinaigre. Grâce à leurs acidités, ces solutions abaisseront le ph de votre substrat.

Il vous suffit de les diluer dans de l’eau et d’arroser vos plantes avec le liquide obtenu. Ou encore, rajoutez-le au réservoir d’eau de votre dispositif de culture hydroponique. Vous devez viser un niveau optimal compris entre 5,5 et 6,5.